Articles

Féminité

Entre beauté, séduction, regard des autres et regard sur soi, qu’est-ce que la Féminité ?

Il y a quelques années, la « femme sauvage » en moi était perdue. Née dans une ville costale où l’apparence revêt une grande importante, j’étais en constante comparaison avec les autres, je ne me trouvais jamais assez bien, toujours trop ou pas assez. En manque de modèle et de confiance, j’accumulais les erreurs et ne parvenais plus à comprendre la frontière que j’avais créée entre les exigences de l’apparence extérieure et les valeurs profondes que je ressentais.

Ne sachant comment faire, j’ai décidé de prendre le contrepied de cette situation et, par un jour d’été, devant mon miroir, j’ai « sacrifié » ma chevelure, symbole traditionnel féminin par excellence. Dans la foulée, j’ai ressorti mes chaussures plates et acheté des jupes longues, pour voir si cela changeait quelque chose à la manière dont je me sentais.

C’est ainsi que ne dépendant plus des obligations que je m’étais imposées, j’ai pu commencer à investiguer ma propre notion de féminité, intérieure et extérieure. Je vous livre en 6 points les questionnements que cette expérience a soulevés chez moi.

  1. Féminité et désir

Souvent, dans l’inconscient collectif, féminité et désir sont associés. Désir est souvent réduit à l’image stéréotypée de la « femme fatale » ou « sexy », le mot pour sexuellement attirante. Mais est-ce que désirable ou sexy sont des caractéristiques féminines intrinsèques? Désirable et sexy ne seraient-elles pas plutôt des perceptions masculines véhiculées par des images simplistes de relations homme-femme tournant autour du sexe, voire à une perception pornographique de cette relation ? Les magazines soi-disant féminins ne contribueraient-ils pas également à perpétuer des diktats de femmes imaginaires qui font le bonheur de l’industrie des complexées ?

Par manque de perspectives ou de modèles, nous-mêmes, femmes, nous inscrivons en conformité ou en réaction à ces représentations. Mais entre une femme hypersexuelle et une femme qui nie ses attributs féminins, il y a toute une palette de profils à explorer, dont un nous correspond certainement.

  1. Féminité et regard des hommes

Souvent, nous faisons l’erreur de croire que le regard des hommes rassure la part de nous en manque de confiance. Lorsque nous ne sommes pas très sûres de qui se cache à l’intérieur de ce corps, attirer l’attention sur nos attributs féminins extérieurs, l’emballage, permet de détourner l’attention de ce qui est caché à l’intérieur, le cadeau, que nous-mêmes ne connaissons pas.

Cependant, en attirant l’attention sur notre physique, nous renforçons la mauvaise image que nous avons de nous-mêmes, puisque le type d’homme ainsi séduit ne s’intéresse évidemment pas à notre monde intérieur. Pour traiter toute maladie, il faut commencer par lui donner un nom. Nos relations avec les hommes sont trop souvent malsaines, pourquoi ne pas trouver d’autres manières de vivre ensemble et de communiquer ?

 

Divine-feminine-nude-Flowers-and-Paint 2015  Gioia Albano

3. Féminité et beauté

On ne peut parler de féminité sans parler de beauté. Mais que signifie être belle ? Etre femme, est-ce une combinaison gagnante de critères de « beauté » extérieurs à satisfaire, certains par la souffrance? Faut-il souffrir pour être belles ?

Nous avons tant intégré cette phrase qu’il nous est devenu normal de nous infliger des tortures. Demandons-nous pour qui et pour quoi ? Nous avons intégré certains diktats d’apparence comme des obligations.

La notion de beauté est souvent associée à l’image extérieure. Alors oublions la beauté dont un grand nombre d’industrie se sert comme « business model » et parlons plutôt de rayonnement ! Rayonner n’est pas lié aux attributs apparents mais plutôt à l’émotion provoquée chez celui ou celle qui regarde. Nous rayonnons lorsque nous incarnons la version de la femme qui nous ressemble.

  1. Redéfinir la Féminité

Comme souvent, tout part de nous. Imaginons-nous, non plus comme des objets avec dates de péremption mais plutôt à la mesure de ces sensations que nous percevons en nous. L’empathie et la douceur ne sont pas des marques de faiblesse, ce sont au contraire des valeurs qui ont été trop longtemps oubliées et qu’il s’agit de réveiller.

En révélant ces qualités en nous, nous serons capables de les montrer aux autres. Les hommes ne sont pas contre, ils sont au contraire les premiers à les apprécier dans le cocon familial. Reste à leur faire une place à l’extérieur de nos maisons.

  1. La féminité, une notion unique et personnelle

Pour rejeter les clichés et trouver notre version personnelle de la féminité, soyons honnêtes avec nous-mêmes et refusons les clichés. En acceptant d’être complexes, nous pourrons choisir les rôles, activités ou vêtements qui nous correspondent. Y a-t-il des activités dites « typiquement féminines » ou « typiquement masculines »  qui nous font plaisir ? Avons-nous peut-être toujours eu envie de faire ceci ou cela sans avoir le courage ou pris le temps d’essayer?

Assumons nos goûts et nos valeurs. Laissons de côté les dichotomies périmées. La complexité est une caractéristique féminine fondamentale.

  1. La « vraie femme »

Libre, courageuse, profonde, intuitive, avant tout unique, la vraie femme est à l’aise dans ses choix. Elle ne se résume pas à son âge, son poids, sa taille, ses mensurations.

Le fait que nous décidions d’avoir les cheveux longs ou courts, de porter des talons ou des jupes courtes n’a aucune importance. Ce qui compte en revanche c’est faire nos choix en conscience. Portons-nous du maquillage parce que nous avons peur de ne pas être acceptée? Ou est-ce qu’au contraire nous pensons que c’est un moyen de magnifier notre beauté naturelle. Faisons-nous les choses par obligation ou par plaisir ?

Nous qui sommes si riches intérieurement, ne nous résumons pas à une somme de critères extérieurs ! Libérons la vraie femme en nous que les questions d’apparence ne concernent que très peu ! Utilisons notre courage pour faire de la place à nos si belles qualités ! N’attendons pas des autres ce que nous pouvons commencer nous-mêmes tout de suite. Nous sommes nées femmes, nous avons nos valeurs propres, nous pouvons les faire valoir en commençant par les appliquer à notre propre vie.

Dédié à toutes les femmes et à ceux qui les encouragent !

#FiereD’EtreFemme ❤ ?

Magali Defleur © Feeling Native, 2017

Share this

Donnez votre avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *