Articles

Comment faire vos choix en conscience et vivre la vie qui vous est destinée?

Votre vie est constituée de choix minimes et de grande envergure. Il existe les choix visibles extérieurement et ceux que vous faites dans le secret de votre cœur. Chacun d’entre eux a son importance puisque leur somme concourt à faire de vous la personne que vous êtes.
De la couleur de votre pantalon à la coupe de vos cheveux, même lorsque vous pensez que vous n’attachez pas d’importance à l’apparence, vous faites vos choix de manière conscients, inconscients ou même par défaut.
Dans cet article, nous allons apprendre à faire des choix en conscience en trois étapes : comprendre ce que signifie un bon choix, analyser comment et pourquoi choisir, pour finir par quelques clés pour choisir en conscience.

1. Qu’est-ce qu’un bon choix ?

Il n’existe pas de bon ou de mauvais choix dans l’absolu. Un choix va être bon lorsqu’il est juste pour vous et seulement pour vous. Pour reconnaitre si un choix est juste, il faut reconnaître ce qui vous pousse à le prendre : intuition, raison ou sentiment ?
Parfois, vous avez des intuitions très fortes qui vous poussent à faire ceci ou cela. La raison n’est en rien concernée. Une autre partie de vous, qui a une vision plus large des choses, vous pousse à une action particulière.
Prenons un exemple de la vie quotidienne. Vous partez le matin en voiture. Vous savez qu’il y aura quelqu’un à la maison le soir et que ce n’est pas la peine de prendre les clés. Mais vous revenez exprès pour les prendre sur une impulsion incompréhensible. Il se trouve qu’une heure plus tard vous vous apercevez que vous avez oublié un document très important chez vous. Heureusement que vous avez les clés !

Lorsque vous parvenez à écouter et agir en fonction de cette petite voix, cette intuition qui n’a rien à voir avec la raison ni les émotions, vous prenez les bonnes décisions. C’est votre sixième sens, votre ange gardien, votre génie intérieur, l’intelligence infinie, quel que soit le nom que vous voulez lui donner. Cette voix est la garante que votre décision est la bonne.
La raison et les émotions ne sont pas fiables indépendamment ou même conjugués. La raison agit en fonction des arguments internes et externes. Les émotions réagissent au tumulte du cœur, aux appels du corps, au besoin de tendresse et de sécurité affective.
Cependant, lorsque votre voix intérieure vous murmure quelque chose, même si raison ou émotion refusent la proposition, faites-le quand même !

2. Comment et pourquoi faire des choix ?

Votre vie est constituée de décisions. Chacune d’entre elle constitue un moment critique puisqu’elle marque le commencement d’une nouvelle période, d’une nouvelle version de vous-même !
Décider d’arrêter de fumer, de quitter son emploi, d’être célibataire, de déménager, de faire du sport, de manger mieux. Aucun de ces choix n’est anodin, non pas pour le fait de changer d’adresse ou manger moins de viande, mais pour ce que ce geste signifie POUR VOUS.
Décider de quoi que ce soit pour VOUS représente un jour que vous pouvez marquer sur votre agenda.

  • Vous n’arrêtez pas de fumer parce que vous avez entendu que c’est mauvais pour le teint, vous arrêtez car la cigarette ne fait plus partie de la personne que vous voulez incarner.
  • Vous ne quittez pas votre emploi car vous ne gagnez pas assez, vous le quittez car vous ne pouvez pas y exprimer vos qualités uniques
  • Vous ne quittez pas votre conjoint parce qu’il n’a pas de travail depuis 6 mois, mais parce que vous ne vous sentez pas vous-mêmes avec lui.
  • Vous ne déménagez pas parce que vos voisins font du bruit mais parce que vous avez envie de voir des arbres à travers vos fenêtres.
  • Vous ne souhaitez pas faire du sport pour être mince mais parce que vous voulez ressentir le flot de la vie à travers vos veines.
  • Vous ne voulez pas changer d’alimentation parce que c’est à la mode mais parce que votre corps vous demande de l’aider à s’alléger

Vos choix de vie sont importants en ce qu’ils signifient dans votre engagement envers vous-mêmes. Parvenir à quitter une situation qui ne vous convient plus représente un signal fort que vous envoyez à votre être intérieur. Il sait que vous l’écoutez à présent, vous allez gagner une nouvelle confiance en vous, confiance que vous aviez perdue au fil des promesses que vous ne vous êtes pas tenues ou au gré des ajustements que vous avez faits  avec vous-mêmes: les compromis avec vos valeurs ne vous apporteront jamais rien de valable.

3. Que signifie choisir en conscience ?

Avant vous justifiez une décision prise à contre cœur à coups de : « Je n’ai pas le choix ! », « C’est comme ça ! », « C’est la vie ! » « On ne peut pas tout avoir », « Il faut accepter que tout n’est pas parfait », parmi d’autres.
Vivre et choisir en conscience signifie que vous savez que vous avez le choix de tout. Certes, il y aura toujours des événements sur lesquels vous n’aurez pas de contrôle. En revanche, vous pourrez toujours agir sur votre réaction aux événements.

Une rupture, un licenciement ? Vous avez le choix de les prendre comme un coup du sort qui s’acharne contre vous ou bien comme une leçon cachée à découvrir pour apprendre quelque chose d’important. Une des grandes lois que la nature nous apprend est que tout est destiné à croître ou mourir, pas d’alternative.
Lorsque la vie vous met face à un choix, il y a de fortes chances pour que duel binaire soit en jeu: est-ce que vous voulez rester dans cette situation même si vous savez qu’elle ne vous convient plus, même si vous y trouver malgré tout du réconfort et de la sécurité ? Ou bien est-ce que vous voulez tenter autre chose d’inconnu et de potentiellement très enrichissant ? Grandir ou mourir. Oser ou se compromettre. Avancer ou stagner.

Il y a quelques années, un choix décisif s’est présenté à moi. Je faisais à ce moment-là un travail alimentaire, facile et rémunérateur. Dans le secret de mon cœur, je commençais à rêver à l’écriture. Le destin s’est invité de la partie et il m’a été proposé un CDI avec un très bon salaire. A ce moment-là, j’ai clairement vu 2 chemins face à moi : celui de la certitude dans lequel je pourrai acheter un appartement à moi et m’installer et celui de la possibilité incroyable d’écrire un livre. J’ai réfléchi très peu de temps, tout était clair en moi : j’écrirai! C’est ainsi que non seulement j’ai refusé le contrat mais j’ai démissionné de l’entreprise, puis je suis partie écrire quelques mois à l’autre bout du monde.

4. Décision, apprentissage et résilience

La vie est votre amie, elle vous offre des situations pour grandir, comprendre et passer à autre chose.
Les grandes décisions interviennent à des moments importants de votre vie et sur des sujets stratégiques pour vous. C’est pourquoi personne ne peut choisir à votre place, vous seul êtes qualifié pour le faire, personne n’a accès à votre voix intérieure.
Les grands moments de décision sont là pour vous aider à comprendre et guérir. Ce sont des moments de grâce qui vous mettent face à vos blessures à soigner et vos leçons à apprendre.

Lorsqu’une leçon est apprise, vous ne rencontrerez jamais plus la situation sur votre route. Cependant, tant que la blessure est ouverte, vous allez y recevoir des coups. La vie veut vous aider à cicatriser.
Pour cicatriser, il faut d’abord reconnaître qu’il y a blessure. Lorsque le problème est identifié, la solution est proche. Tant que vous niez le problème en rejetant la faute sur les circonstances extérieures, vous vous privez de la seule clé qui peut vous permettre de sortir de cette impasse.

Vous voulez un secret ? Les impasses n’existent pas ! Vous vous les créez. La vie est une route, un chemin, une autoroute, à vous de construire le décor ! Elle est continue, fluide et sans fin. Cul-de-sac, impasses, travaux sur voiries, et autres ponts brisés sont créés par vous et vous seuls.

Désormais, vous êtes capable de faire vos choix en conscience. Vous ne pourrez plus vous mentir ni vous cacher derrière les obligations sociales, familiales, culturelles, et cætera.
Vous savez que vous êtes responsable de votre vie et que vos choix façonnent votre réalité. Alors, si une situation ne résonne plus en vous, vous devez quitter, partir, modifier, transmuter, négocier, les moyens sont nombreux ! Si au contraire une idée semble déraisonnable mais que la voix le valide, allez-y sans plus de questionnement !

Vous souhaitant courage et discernement !

Article écrit par Magali Defleur, écrivain et formatrice

Share this

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *