Magie et pass sanitaire un article de Magali Defleur
Articles

Anges, magie et passe sanitaire: 7 clés pour vivre en conscience cette période particulière

7 clés pour vivre en conscience cette période particulière

Boycotter les informations est un choix que j’ai fait il y a de nombreuses années. Une des raisons de ce choix est que actualité rime mal avec analyse et recul. J’en avais assez de l’urgence, de l’éphémère et des intervenants qui se contredisent. Chaque année, les marronniers, à intervalle régulier, les élections. En toile de fond, l’environnement en danger. Peu enthousiasmant. Alors j’ai laissé tomber pour me concentrer sur des initiatives locales et positives qui changent vraiment la vie.

Et puis le confinement, les masques, les « autorisations » de sortie. Et maintenant le passe sanitaire avec une campagne de publicité de l’ARS PACA qui laisse coi…

Campagne nudge ars paca

Nudge, facultatoire, pression sociale. Quelle sera la prochaine étape? Il est difficile d’ignorer le contexte quand celui-ci s’impose jusque dans vos valeurs.

J’écris ce texte car je pense que la liberté est importante: liberté de ressentir, de choisir, de créer.

 

1. Rétrospective personnelle – Se relier à plus grand

Durant mon enfance, mon adolescence, et jusqu’à il y a 10 ans, j’ai eu la sensation d’être seule. Un vide, une séparation, un manque. J’étais engluée dans la réalité que mon environnement avait tissé autour de moi, je ne faisais pas confiance à mes ressentis, voire je les muselais car trop différents de ce que j’observais autour. Quand on est enfant nos parents sont notre alpha et omega, on ne peut imaginer que ce qu’ils nous apprennent est faux ou incomplet.

Et pourtant.

J’ai été élevée de manière athée sans repère vertical qui m’aurait relié à quelque chose de plus grand. J’étais née par hasard et je mourrais pour rien.

Je me sentais proche des amérindiens et ma chambre était ornée de photos d’Edward Curtis mais au quotidien cette affinité ne m’aidait pas.

J’ai vécu comme je pouvais, lecture, cigarette et alcool, voyages, petits copains, travail dans le social pour donner du sens à ma vie.

 

2. Le sens de la vie – L’âme incarnée

Et puis une percée en 2012.

Pour une raison inconnue, je suis soudainement devenue consciente que le monde dans lequel je vivais n’était qu’un décor. Cet environnement dont on m’avait appris l’histoire et les codes ne m’offrait aucun ancrage ou repère dont je me sente proche.

Mais pour la première fois en 2012, j’ai ressenti intuitivement une appartenance lointaine, indéfinie et une aide bienveillante. J’ai compris petit à petit 3 choses:

  • Moi-âme fait partie d’un vaste ensemble avec lequel je peux communiquer à chaque instant grâce à mon cœur.
  • Moi-âme a choisi de m’incarner à cette époque dans cette contrée pour un objectif particulier, une mission de vie.
  • Moi-humain vit une expérience à un moment donné dans un endroit donné. L’arrivée sur terre s’accompli d’un oubli de nos origines.

 

3. Un monde irrationnel

Nous avons choisi de nous incarner sur cette terre à cette époque dans un monde matérialiste qui a érigé la science en religion et qui s’est lancé dans une course effrénée au plus vite, plus virtuel. Pour encadrer ceci, nous mettons notre confiance en des politiques que nous supposons concernés par notre bien-être via notre vote pour penser dans notre intérêt et prendre des décisions à notre place.

Il existe bien des religions pour aider l’âme

 

4. Le génie en chacun de nous

L’être humain a cependant beaucoup de pouvoir, ses capacités ne sont pas exploitées, voire sont endormies. Elles ressortent dans les situations de crise, on a appelé cela l’instinct de survie.

Mais si ces capacités magnifiques étaient là tout le temps?

Grâce au développement personnel, nous apprenons maintenant qu’en se fixant un but précis et en le mettant en oeuvre avec persévérance il est possible d’accomplir beaucoup.

Je lis dernièrement la biographie de Steve Jobs dont le sous-titre m’a interpellé , « la vie d’un génie ». Etsi le génie consistait simplement à suivre ses inspirations où qu’elles nous mènent.?Jobs était célèbre pour son « champ de distortion de la réalité », il avait sa propre vérité et allait jusqu’au bout de ses idées sans se laisser influencer par les opinions des autres. Ses séjours en Inde l’ont ouvert au mystique, une familiarité nécessaire pour accepter comme vrai une voix que vous seul entendez. Dans ce monde, ce n’est pas bien vu et lui a eu le courage de la suivre pour le meilleur et le pire.

Le génie, c’est vous, celui qui s’est fixé un objectif, qui s’écoute et qui y croit de tout son être.

 

5. La magie de la vie

Avez-vous déjà ressenti des vagues de grandeur, ou bien éprouvé des sensations d’infini ou encore un sursaut soudain du cœur qui se gonfle et pulse puissamment ?

Comment ignorer l’aide miraculeuse que l’on reçoit parfois, au moment de tourner le volant exactement au bon moment pour éviter l’accident, ou bien décider finalement de ne pas prendre ce train qui a déraillé?

Nous avons tous vécu de telles situations à un moment de notre vie. Pour les expliquer, on a parlé de 6ème sens, intuition ou inspiration. Mais leur donner un mot n’ôte pas à ces instants leur saveur magique.

Nus sommes parachutés dans ce monde mais nous avons des aides. Imaginez que vous jouez un jeu vidéo. Le monde de vos joueurs est difficile, mais il y a des pouvoirs qui se révèlent, des portes dérobées, des trésors, des amis rencontrés sur le chemin. Et il y a plusieurs scénarios possibles.

 

6. Nous sommes aidés dans cette expérience

Ange, magie et pass sanitaire, un article de Magali DefleurNous avons tous un objectif, un but. Il peut être grand ou petit, impliquer seulement soi ou bien plus de monde. Peu importe.

Pour l’accomplir, des guides ont choisi de nous accompagner afin de nous conseiller et nous soutenir.

Les anges sont aussi à notre écoute prêts à intervenir tout autant qu’on les sollicite. Des êtres aux pouvoirs illimités non assujettis au temps ou à l’espace.

Nos guides ainsi que les anges sont des intermédiaires entre nous et la grande énergie que nous pouvons appeler Dieu. Accepter nos guides dans nos vies est la garantie de ne pas se sentir seul et de vivre une vie en accord avec nous-mêmes.

Ils nous connaissent parfaitement et nous aiment inconditionnellement. Ils savent que cette expérience sur terre n’est pas facile et nous aident au mieux de ce que nous les laissons faire.

Certains d’entre nous les voient, d’autres les entendent. La plupart d’entre nous recevons des inspirations. Les suivez-vous?

Ce n’est pas de la magie, c’est la vie réelle.

Est-ce rationnel de penser que l’espèce humaine est seule pensante et sentante sur terre et dans l’univers?

 

7. Se fier à sa propre boussole

Tout ceci, personne ne me l’a appris, je l’ai pressenti puis j’ai lu et écouté et surtout j’ai ressenti. Ce que mon âme me dit sonne plus vrai que ce que qui que ce soit pourrait en dire.

Je sais que des guides sont autour de nous, que ce monde ne se résume pas à ce que l’oeil voit et que ce qui compte vraiment comme la gentillesse ou le sentiment d’être à sa place sont invisibles.

 

Nous sommes libres de créer notre propre expérience

A être noyés par la brutalité de ce monde, nous en oublions sa magie. Elle est pourtant essentielle, réconfortante et lumineuse. La magie de la vie est gageure qu’une autre réalité existe et mérite d’être manifestée. Au plus on reconnait notre créativité dans notre vie, au plus elle y répand ses arômes doux et familiers. Et c’est ainsi que notre réalité change.

Au delà de la loi de l’attraction, il s’agit de nous écouter, de nous faire confiance et de suivre nos intuition. Ce qu’a fait Steve, ce que nous pouvons tous faire, créer le réalité qui correspond à notre coeur.

J’écris ce texte pour – me et – nous rappeler que:

  • cet espace-temps est un décor
  • la peur existe lorsque nous oublions notre guidance intérieure pour voir le monde avec les yeux des médias
  • nous avons choisi de nous incarner à ce moment pour une raison particulière
  • chacun d’entre nous possède autant de facultés créatrices que ceux qui fixent les lois
  • si quelque chose ne nous convient pas, nous ne sommes pas obligés de l’accepter

Ceci me semblent être les fondamentaux pour vivre notre rôle pleinement et pas celui qu’on veut nous faire jouer.

 

Article écrit par Magali Defleur

Share this

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *